La confidentialité différentielle : innovation de la dernière décennie

La protection des données a de beaux jours devant elle grâce à la confidentialité différentielle. Qu’est-ce que c’est que la confidentialité différentielle et en quoi elle constitue une innovation technologique ? Suivez-nous dans cet article pour être mieux outillés

La confidentialité différentielle : définitions et implications

Une étude américaine démontre que 87 % des Américains ayant donné leurs informations sur internet peuvent être quand même identifiés malgré la confidentialité des données. Cela arrive souvent dans les domaines de l’internet, médical et des entreprises. C’est en correction à cela que la confidentialité différentielle fait ses preuves. Elle consiste, par de la cryptographie, à faire des analyses de grandes échelles sans dévoiler les informations des personnes soumises à cette analyse. En des termes plus simples, elle consiste à introduire des informations aléatoires aux données individuelles avant de les divulguer. Lorsque les individus deviennent des groupes, le bruit est compensé de façon statique. La confidentialité différentielle revient à se servir d’une information individuelle comme la couleur préférée, mais en y ajoutant la couleur préférée d’autres personnes. Avec cet échantillon de masse, il est choisi la couleur préférée des internautes et donc les données individuelles sont préservées.

La confidentialité différentielle : innovation technologique

Cette technique demeure une innovation technologique dans ce sens où elle sécurise mieux les données. Elle facilite aussi le traitement des données de masses sans pour autant tenir compte des données individuelles. La confidentialité différentielle est déjà utilisée par les géants de la téléphonie et de la communication tels que Google et Apple. Pour Google, il l’a publié en open source et permet la visualisation par tous. Quant à Apple, le système est en option. Facultative avec consentement pour fournir la transparence compète pour l’individu. Le brouillage est fondamental pour des secteurs à forte utilisation de données personnelles telle que la recherche médicale. La décennie 2020 est assez prometteuse en matière de sécurisation de données.